power girls - Valentine Cinier

Power Girl est une série de rencontres avec ces femmes qui dominent le monde, qui acceptent les défis quotidiens, ces femmes qui aiment manger mais aussi transpirer tout en ayant une vie saine et sereine.

mm.valentine
mm.valentine

Parle-nous de vous. Quel est ton parcours ?

J’ai été rédactrice en chef de Paulette magazine pendant près de trois ans tout en travaillant chez Eurosport. Aujourd’hui, je suis journaliste freelance pour plusieurs médias et j’ai aussi la chance de beaucoup voyager pour mon travail.

 Comment commences-tu ta journée ?

Aucune de mes journées ne se ressemblent. Quand j’ai des rendez-vous tôt, j’en profite pour bien remplir ma journée. Mais quand mon programme est plus cool, j’aime prendre mon temps le matin, bien petit-déjeuner et faire ma to-do list de la journée avant d’attaquer.

 Quel est ta relation quotidienne avec la nourriture? Donnes-nous un exemple de ce que tu manges du petit-déjeuner au dîner.

Il serait difficile de résumer ici ma relation avec la nourriture tellement je l’aime. Le matin, j’écrase une demi banane avec un jus de citron, du yaourt de brebis ou de chèvre, un kiwi, un peu de muesli et des amandes. Ou quand j’ai le temps, je me fais un jus maison souvent pommes-carottes-orange-gingembre. Le midi, je déjeune souvent au restaurant et le soir, je fais une salade betterave feta orange, un taboulé maison ou des avocado toast avec de la feta et de la menthe. Le week-end, c’est brunch, presque tous les dimanche. Je suis très gourmande etje peux craquer aussi bien pour des pâtes à la truffe que pour une crêpe au Nutella.

Qu'est-ce qu'on peut toujours trouver dans ta cuisine?

De quoi faire un jus pressé, un concombre, des citrons et des avocats. J’ai aussi énormément de produits asiatiques, j’adore faire des nouilles ou des salades thaï. Et je cuisine uniquement à l’huile d’olive ou à l’huile de coco pour les plats asiat’. J’ai une grande passion pour les avocats, récemment mon amoureux a fait un avocado pesto avec des pâtes, c’était dingue ! Je m’interdis d’avoir du chocolat dans mes placard sinon la situation devient vite incontrôlable.

 Quand avez-vous commencez votre voyage / santé de remise en forme ? comment cela a-t-il influé sur votre vie ?

J’ai toujours fait beaucoup de sport. J’ai commencé le judo à 4 ans, puis j’ai joué au tennis puis au volley-ball 5 ans. J’ai fait 15 ans d’équitation en compétition, le sport a toujours fait parti de ma vie. Aujourd’hui, j’avoue que c’est devenu un vrai challenge de faire autant de sport que je voudrais. Il y a tellement de choses à faire et si peu de temps ! C’est parfois frustrant. Mais avoir pratiqué le sport enfant m’a permis d’avoir un bon mental, de ne rien lâcher dans la vie et de toujours pensé qu’on peut y arriver. Et j’ai toujours travaillé dans le sport, à L’Équipe, au Figaro Sport, et maintenant chez Eurosport. Comme quoi !

Quels sont certains de vos défis la transition vers une vie plus saine ?

Je dirais que c’est de ne s'interdire aucun sport, aucun défi, tout est possible lorsque le mental suit même si on a pas les prédispositions physiques pour. Je ne pensais jamais pouvoir tenir un headstand ou un corbeau au yoga par exemple. Je suis fan de l’instagrammeuse yoga @Cbquality qui prouve qu’on peut avoir des formes et être mega bonne au yoga. 

  Comment aimes-tu transpirer ?

J’aime que le sport aille au-delà de la dépense physique, qu’il puisse apporter quelque chose en plus. À cheval par exemple, la relation avec l’animal crée une énergie et une fusion inexplicable. Au yoga ou au pilates, c’est vraiment l’esprit qui répond au corps, aux muscles et c’est assez magique. Le dynamo cycling procure un sentiment de délivrance, de lâcher prise qui pourtant nous booste et nous remplit d'énergie, c’est assez puissant. Je vais au Dynamo deux à trois par semaine et une fois au yoga ou au pilates. Et j’essaye de marcher au moins 10 000 pas par jour et de me déplacer à vélo quand il ne pleut pas.

Nous savons que ton emploi du temps peut être très chargé, comment trouves-tu la motivation ?

Je pense qu’il est indispensable de consacrer du temps à son bien-être, pour tout simplement avoir conscience de son niveau d'énergie pour être le plus efficace possible dans son travail et disponible pour les gens que l’on aime. C’est aussi le meilleur moyen que j’ai trouvé pour pour évacuer mon stress. Je me fais masser une fois par mois, c’est ma petite récompense !

  Quel rôle joue la musique dans ta séance d'entraînement ?

La musique me pousse à aller plus loin et rend le sport beaucoup plus fun. Les playlists Dynamo sont géniales et je crois que je chante autant que je pédale là-bas. Heureusement, on est dans le noir, c’est comme si je chantais sous la douche !

 Quelle est ta routine beauté ? Une étape que tu ne saute jamais ?

Je suis un peu obsédée par l’hydratation car ma peau est plutôt sèche et sensible. C’est l’étape la plus importante du matin et du soir, sans oublier le contour des yeux et le cou, il parait que c’est la première partie qui devient flasque avec l’âge.

Quels sont tes essentiels beauté ?

La mousse nettoyante Nuori, le gommage visage Huygens, la crème Multi-Active Jour Clarins et le baume universel Glossier.

Nous vivons vraiment par la beauté intérieure et "less is more".  Qu'est-ce que le mantra de Menos Mas représente pour toi ?

J’y crois vraiment. Aujourd’hui, il s’avère que c’est de plus en plus vrai. Les filles n’ont plus besoin de s'évertuer à vouloir ressembler à quelqu’un d’autre, à un idéal. Je crois et j’espère que chaque fille peut s’aimer comme elle est.

Le meilleur conseil que tu n'a jamais eu ?

C’est ma mère qui me le rappelle très souvent, toujours se concentrer sur ce qu’il y a de positif et toujours se dire qu’on va y arriver. Je fais énormément de pensée positive pour avancer dans la vie, et ça marche ! Ma devise : All that you are is the result of all that you want.