Running Heroes : Mathilde Draeger

mat.jpg
civerbfed.png
  • En quelques mots, qui êtes-vous?

Je m'appelle Mathilde, j'ai 25 ans, et je vis à Paris. Je suis passionnée de sport, surtout la course à pied, et de marketing digital. Je jongle entre mon job de Community Specialist chez Sport Heroes Group, mes préparations de courses et autres séances de sport, les apéros avec mes amis, et le social calendar. 

  • Comment avez-vous été intrus d'abord à courir? Quelle est l'impulsion qui vous a poussé dans votre parcours de course?

J'ai commencé à courir en mai 2014, au début de la remise en forme, mais je n'étais pas très régulière. Ma maman Anne court depuis 18 ans, et m'a motivé à continuer. Elle m'a offert mon premier dossard de course, celui des 20KM de Paris de la même année. J"avais donc un défi à relever. Je me suis un peu entrainer pour. Mais le déclic de mon amour pour le running a été au moment de passer la ligne d'arrivée des 20KM. C'est là que tout à commencer. 

  • Vous avez récemment couru le marathon de paris. Dans toute course, nous passons tous par des défis personnels pour arriver à la ligne d'arrivée; Qu'est-ce qui vous aide à dépasser les obstacles de course?

La fierté et la détermination. Particulièrement sur le Marathon de Paris cette année. Je savais que je ferai pas le temps que je voulais faire, et une grande partie de moi voulait abonner, par déception. Mais mon autre moitié m'a poussé à aller jusqu'au bout : il était hors de question que je ne termine pas la course. Pour d'autres courses, moins longue (10KM, Semi-marathon), c'est l'envie de repousser mes limites, et atteindre le chrono pour lequel je me suis entrainée. Ne rien lâcher jusqu'au dernier moment, pour être sûre d'avoir donné le maximum, et de ne pas avoir de regret. 

  • Chacun a un régime de formation différent. Comment décririez-vous votre approche de la forme physique? Comment complétez-vous votre formation en cours d'exécution?  

    Je ne fais pas de régime, et je n'en ai jamais fait. Je suis contre en fait. Je ne me considère pas comme une pro, et je ne souhaite pas me forcer à adopter une alimentation particulière parce que je cours. Je mange sainement et de façon équilibrée, en profitant des plaisirs de la vie. J'aime les salades de quinoa, les jus détox et les porridges du matin, mais j'aime aussi un bon burger frites avec une pinte de bière. Par nature, je ne suis jamais dans l'excès, donc mes semaines s'équilibrent plutôt bien. En préparation de courses avec un gros objectif, je vais tenter de réduire un peu le mauvais gras et l'alcool, pour perdre 1 ou 2 kilos, mais c'est la seule chose que je change. Et je ne prends pas de complément alimentaire.
     
  • Quel rôle joue la nutrition dans votre régime?

Je connais les principes de base de la nutrition, le rôle de tel ou tel aliment, et les règles de bon sens, que j'applique naturellement au quotidien depuis 3 ans. Je ne suis pas particulièrement fan du sucre (sauf le chocolat) ni de la fast food, et j'essaie de ne manger de choses trop transformées. Je n'ajoute jamais de sel, et je bois beaucoup d'eau. Mais c'est tout. 

  • Nous vous voyons sur le gram, nous motivant constamment. Que pouvons-nous espérer voir de vous à l'avenir?

C'est une bonne question. Des nouveaux challenges, des nouvelles courses, toujours en profitant de la vie ? Je suis pour partager l'idée qu'on peut être sportive et avoir de bon résultats sportifs sans s'imposer un mode de vie restrictif. Les clichés sont devenus la norme : si tu fais du sport, tu dois être super healthy, ne plus sortir, ne pas boire d'alcool et faire la chasse au gras, et t'entrainer tous les jours. Je suis contre tout ça. Dans la vraie vie, quand tu as un travail, une vie sociale, des amis, il faut profiter. C'est ce que je fais, et c'est mon équilibre. Pour mes prochains gros challenges, je pense déjà à mon prochain marathon, mais je n'ai pas encore choisi lequel. J'aimerais aussi passer en dessous de 1H34 sur semi-marathon, et 42 minutes sur 10KM. 

  • Avant de partir ... Quel sont les conseils d'utilisation les plus essentiels que vous pouvez partager avec nous.

Le plus important : courez pour vous, pour le plaisir. Trouvez ce qui vous motive à courir. Comme pour tout, c'est la clef du succès. Et une fois que vous avez VOTRE objectif (pas forcement le même que les copains), battez vous pour y arriver. Vous serez tellement fière une fois que ce sera fait, que vous n'aurez qu'une envie : de continuer et recommencer. Et souvenez vous qu'un échec sportif n'est pas vraiment un échec : c'est une leçon, qui vous permettra de faire mieux la prochaine fois.